EN FR

Comment devenir Graphiste ?

Qu'est-ce qu'un graphiste ? 

Également appelé designer graphique, le graphiste intervient dans les agences web, dans le secteur de la presse, de la communication, ou encore de la publicité. Son rôle ? Concevoir des visuels en adéquation avec les messages à délivrer. La création est au cœur de cette profession. Un designer graphique doit également avoir de bonnes bases en marketing.

En quoi consiste le métier de graphiste ?

Véritable spécialiste de l’image, ce professionnel conçoit des supports visuels de qualité qui sauront attirer l’attention de l’utilisateur. Son rôle principal est de traduire les idées en images.

Affiches publicitaires, logos, emballages, sites web, quelle que soit leur nature, les supports visuels (physiques ou numériques) passent entre les mains d’un graphiste.

Il crée une identité visuelle spécifique à chaque support en jouant sur la typographie, les couleurs, les illustrations, etc.

Il doit apporter une dimension artistique à ses travaux, tout en considérant les enjeux commerciaux et marketing.

Il suit, en général, un cahier des charges précis, préalablement élaboré en fonction des exigences et attentes de son client ou commanditaire. Il assure ensuite chaque étape du projet graphique : conceptualiser, maquetter, créer les visuels, les décliner sur divers supports (web, mobile, affiches, signalétiques).

Les tâches réalisées quotidiennement par un graphiste consistent, entre autres, à :

  • Echanger avec son client ou commanditaire pour identifier ses besoins et analyser ses attentes ;
  • Créer une charte graphique : palette de couleurs, police de caractères, logo, illustrations ;
  • Proposer des idées de visuels attrayants, originaux et créatifs ;
  • Concevoir un livrable finalisé : montage, mise en page, intégration de texte, numérisation ou impression si besoin.


Quelles sont les qualités requises pour devenir graphiste ?

Les missions du graphiste dépendent souvent de la taille de l’organisation dans laquelle il travaille.

Dans une grande structure, le designer graphiste peut passer davantage de temps à réfléchir à des concepts, à échanger avec les autres équipes (marketing et commerciales). Il travaille, en général, sur un seul projet à la fois.

Dans une petite agence web, le graphiste doit suivre les différentes étapes de la réalisation d’un projet. Par ailleurs, il est amené à travailler sur plusieurs projets en même temps. La polyvalence constitue donc un atout non négligeable pour un graphiste.

De nombreuses autres qualités sont requises pour exercer ce métier, notamment :

  • Un talent avéré en dessin et en publication assistée par ordinateur (PAO) ;
  • Une grande aisance avec les outils numériques, notamment ceux destinés aux croquis et esquisses ;
  • Un esprit artistique, créatif et à l’affût des nouveautés (tendances, avancées technologiques, nouvelles techniques) ;
  • Un bon relationnel pour comprendre les besoins du client ;
  • Une bonne compréhension de l’anglais, les logiciels spécialisés étant souvent en anglais.

Quelle formation pour devenir graphiste ?

Pour apprendre les bases théoriques et pratiques du métier de graphiste, vous pouvez choisir une des formations pédagogiques et pluridisciplinaires proposées à l’Atelier de Sèvre.

L’école propose notamment une Prépa Art, d’octobre à mai, destiné aux titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme d’études supérieures.

Cet atelier préparatoire a pour but de préparer les étudiants à réussir les concours d’entrée aux grandes écoles d’art en France.

Vous pouvez également suivre la classe préparatoire art internationale, à dominante anglophone, afin d’intégrer les meilleurs établissements artistiques à l’étranger.

Dispensés par des professionnels du monde de l'art, les cours sont axés sur le développement des techniques artistiques ainsi que sur l’enrichissement de la culture générale en art et design.

Le programme se décline en trois temps :

  • De septembre à mi-décembre, les étudiants vont acquérir les bases des techniques de représentation et développer leur créativité. Cette étape se termine par une présentation devant un jury.
  • Les 3 mois suivants correspondent à une phase de préparation du dossier artistique. Les étudiants se concentrent sur l’élaboration de ce livrable à présenter lors des concours d’entrée aux écoles d’art. Pendant cette étape, ils peuvent choisir une option ou une spécialisation afin d’approfondir une technique en particulier.
  • Enfin, la phase de préparation aux concours débute en mars. Jusqu’à mi-mai, les étudiants finalisent leur dossier, puis se prêtent au jeu des examens blancs (oraux et écrits).

Parmi les grandes écoles auxquelles se préparent les étudiants en prépa art, on peut citer :

  • L’école Nationale Supérieure d’Art de Cergy-Paris (ENSAPC) ;
  • L’école Supérieure des Arts et Industries Graphiques (École Estienne) ;
  • L’école de recherche graphique (ERG) à Bruxelles.

Pour accéder au métier de graphiste, l’Atelier de Sèvres propose également une formation Bachelor Arts & Image, sur 3 ans, accessible après le bac ou après un bac +1.

Ce cursus permet aux étudiants de développer une écriture visuelle personnelle, et de maîtriser tous les outils utilisés par un graphiste professionnel. Le programme pédagogique s’articule autour de 3 modules :

  • Un module théorique visant à développer la pensée critique et les connaissances générales autour des images contemporaines ;
  • Un module technique axé sur l’acquisition des gestes et compétences techniques nécessaires à la maîtrise des outils (logiciel de traitement, impression d’image, programme de conception web, etc.) ;
  • Un module d'expérimentation dédié à la recherche d’un univers personnel et d’une identité graphique propre.

La formation est riche et personnalisée : encadrement par un tuteur, interaction avec de nombreux intervenants, mise en place de workshops, participation à des expositions,, stage professionnalisant, etc.

Après le bachelor, les diplômés peuvent accéder à un poste de graphiste. Ils ont aussi la possibilité de poursuivre des études en Master ou en école d’art.

Combien gagne un graphiste ?

Le salaire perçu par un graphiste varie selon son statut et son expérience. La rémunération d’un débutant est de 1 500 € brut par mois. Un graphiste expérimenté peut prétendre à un salaire minimum de 2 600 €.
Pour un indépendant, le salaire dépend de plusieurs paramètres : le nombre de projets menés, son tarif par jour, ses sollicitations, etc.

 

Participez à la Journée Portes Ouvertes de l'Atelier de Sèvres !

Samedi 04/05 à partir de 11h.

Je m'inscris