EN FR

César 2023 : Emilie Pigeard, ancienne élève de l’Atelier de Sèvres, remporte le prix du meilleur court-métrage d’animation

Belle nouvelle pour Emilie Pigeard ! Cette ancienne élève de l’Atelier de Sèvres est lauréate du César du meilleur court-métrage d’animation qui lui a été décerné à l’occasion de la 48ème cérémonie des Césars du cinéma. Son film d’animation « la vie sexuelle de mamie » a séduit le public. Une consécration méritée pour cette talentueuse artiste au parcours impressionnant.

Emilie Pigeard, de l’Atelier de Sèvres aux César 2023

Grande passionnée d’illustration et de cinéma d'animation, Emilie Pigeard commence ses études par un an à l'université de la Sorbonne et une année de prépa art à l’Atelier de Sèvres. Admise aux Arts décoratifs de Paris, elle se spécialise dans le cinéma d’animation et se fait remarquer avec son film de fin d'études : « Encore un gros lapin » produit par les Films Sauvages. Un premier succès suivi d’un deuxième en 2017 avec son film d’animation « Bamboule », sélectionné dans de nombreux festivals et élu à plusieurs reprises « film préféré des enfants ». 

Nouveau succès, et non des moindres, avec « la vie sexuelle de mamie », coréalisée en 2020 avec la réalisatrice slovène, Urska Djukic, qui obtient le César du meilleur court-métrage d’animation 2023. 

 « La vie sexuelle de mamie » un court métrage militant et féministe

Réalisé par Urška Djukić et Emilie Pigeard, ce film raconte le voyage dans la jeunesse et les souvenirs intimes d’une grand-mère. Il illustre ainsi le statut des femmes slovènes pendant la première partie du vingtième siècle. Les deux artistes ont donc compilé plusieurs témoignages pour en faire un récit qui représente le quotidien de nombreuses femmes de cette époque. C’est leur volonté de se servir de l’animation afin de redonner la parole à ces femmes oubliées et les remettre au-devant de la scène qui leur a permis de produire une œuvre aussi acclamée et finalement récompensée.

La plus ancienne et importante cérémonie dans le monde du cinéma français

Crée en 1976, les Césars récompensent les réalisations et les travaux artistiques les plus remarquables du cinéma. Confondue avec le César du meilleur film d'animation de 2011 à 2013, le César du meilleur court-métrage d’animation est de nouveau décernée à part entière depuis 2014. Avec ce prix Emilie Pigeard laisse une trace dans l’histoire de cette cérémonie aux côtés d’artistes tels que Lucrèce Andreae avec son court métrage d’animation « Pépé le morse » qui a reçu ce même prix en 2018, ou encore Agnès Patron avec « L’heure de l’ours » en 2021. Des courts métrages d’animation au succès retentissant, non seulement grâce à leurs techniques d’animation remarquables, mais également grâce aux thématiques qu’ils abordent. 

 

Participez à la conférence en ligne sur les Prépas Animation et les cycles supérieurs en Animation !

Mercredi 28/02 à 18h.

Je m'inscris