EN FR

Rentrée 2020

Il est encore temps de s'inscrire en Prépa !
Réunion d'info le 24 septembre
à 18h

JE PARTICIPE !

Paul Duncombe, ancien élève de l’Atelier de sèvres, lauréat du Prix COAL 2020 pour son projet Manicouagan

Pour cette 11e édition qui mettait en lumière l’importance de la protection de la biodiversité, le Prix Coal a été attribué à l’artiste et ancien élève de l’Atelier de Sèvres Paul Duncombe pour son projet Manicouagan réalisé au Québec.

Le Prix Coal 2020 sur le thème du Vivant attribué à l’artiste Paul Duncombe

Cette année, le Prix COAL, consacré à « l’érosion de la biodiversité », a été attribué au projet Manicouagan de l’artiste Paul Duncombe, élève de l’Atelier de Sèvres en 2009, diplômé de l’EnsAD, Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris, en 2014 et de la Tokyo University of Arts. Il reçoit ainsi une dotation de 10 000 euros allouée par la Fondation François Sommer et COAL. 

A travers ses nombreux voyages, Paul Duncombe explore sous différentes formes les paysages qu’il traverse, qu’il s’agisse de la mer Celtique, des forêts boréales ou des banquises du Labrador, lieu de création de son projet Manicouagan qui met en lumière « l’œil du Québec », ce cratère formé par la chute d’une météorite il y a 214 millions d’années.

Pour Olivier Lerude, Haut fonctionnaire au Développement durable du ministère de la Culture et membre du jury, « le projet Manicouagan de Paul Duncombe, parce qu’il aborde, dans une démarche artistique et esthétique d’une grande cohérence, le temps long de la vie et de la Terre, est un projet qui nous saisit car il se place au bon endroit. »

La biodiversité au cœur de cette 11ème édition du Prix Coal Art en Environnement 

L’association COAL art et écologie, créée en France en 2008, rassemble à la fois artistes et acteurs culturels sur des enjeux sociétaux et environnementaux dans le but de « favoriser l’émergence d’une culture de l’écologie ». 

Depuis 2010, le Prix COAL Art et Environnement retient chaque année dix projets d’artistes apportant des réponses aux problématiques environnementales. Pour sa 11ème édition, le Prix Coal s’inscrit dans le programme « VIVANT, une Saison culturelle pour la Biodiversité », en lien avec le Congrès mondial de la nature de l’UICN 2020 reporté du 7 au 15 janvier 2021. 

Cette année, le prix alerte sur la nécessaire protection de la biodiversité, une situation « aussi complexe qu’urgente » et « promeut les artistes qui témoignent, imaginent, expérimentent et œuvrent pour un monde plus respectueux du vivant et de l’équilibre écologique »