EN FR

Soirée d'information

9 décembre à 18h30

Je m'inscris !

Marion Delarue, alumni, créatrice de bijoux contemporains uniques

Diplômée de l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg en 2006, Marion Delarue est aujourd’hui réputée pour ses bijoux uniques.

Créations

Des coiffes, des colliers, des porte-bonheur… Marion Delarue crée des bijoux contemporains. Inspirés de la culture asiatique, ils sont « comme des emblèmes poétiques » décrit Wallpaper* Magazine.

« Sangtu », par exemple, est un ornement traditionnel coréen pour hommes. En forme de coquille, il recouvre et embellit leur chignon, symbole de puissance et de masculinité en Corée du Sud. Pour cette création, Marion Delarue a utilisé un coquillage dont elle a travaillé la coque. « Sangtu » a obtenu le « Winner Award » à la Biennale internationale de l’artisanat de Cheongju, en Corée du Sud.

Les bijoux « Monsters for company » s’inspirent du serpent, considéré dans la mythologie asiatique comme un futur dragon. Ses créations, Marion Delarue les a imaginées en Corée du Sud, pendant l’année du Serpent. Portés à chaque poignée, ces bijoux sont des porte-bonheur pour son propriétaire.

« FengHuang », a été réalisé grâce au soutien de la Fondation d’entreprise Banque Populaire. La principale inspiration de Marion Delarue a été FengHuang, « un oiseau gracieux qui apporte quiétude et fortune à ceux qui l’aperçoivent » explique la créatrice. Il a été réalisé selon une technique traditionnelle chinoise qui consiste à fixer des plumes naturelles, une par une, à l’aide d’un pinceau et d’une colle à base de composants animaux et végétaux.

Expositions

Le travail de Marion Delarue, unique en son genre, fait l’objet de plusieurs expositions à travers le monde.

Dernièrement, l’artiste a eu l’opportunité d’exposer ses travaux au salon sur la bijouterie contemporaine, l'écologie et la durabilité, WERT/voll, au Grassi Museum of Applied Arts en Allemagne.

La plus récente exposition a eu lieu dans le cadre du ¡ VIVA VILLA ¡ ! Festival des résidences d'artistes, lors de l’exposition Fin des forêts, organisée par Cécile Debray, à la Collection Lambert à Avignon.

Jusqu’à fin janvier 2020, Marion Delarue expose dans le cadre de « Body Control », un spectacle à la frontière entre la joaillerie, la mode et le corps humain, organisé par Anne-Karlijn van Kesteren, au Musée Arnhem, aux Pays-Bas.

Parcours

Diplômée de l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg, département Joaillerie Contemporaine, Marion Delarue a d’abord étudié à l’Atelier de Sèvres. En 2010, elle rejoint l’Université Nam-Séoul, où elle complète son apprentissage en verre et céramique, et à l’Université Pai-Chai. En 2012, Marion Delarue ressort diplômée du département verre et céramique de l'Académie des Arts d'Estonie. 

A son palmarès, la créatrice compte de nombreuses récompenses, dont le prix Emerige en 2014, le Grand Prix de la Création de la ville de Paris 2011, 2013, 2014 et 2016, le premier Prix de l'European Triennial for Contemporary Jewellery en 2018.