EN FR

Soirée d'information

9 décembre à 18h30

Je m'inscris !

Les étudiants de l’Atelier supérieur d’animation réalisent des films pour Écrans VO

Pour l’association des salles de cinéma du département Val d’Oise Écrans VO, les étudiants de l’Atelier supérieur d’animation ont réalisé 5 films institutionnels. Ils seront diffusés dans toutes les salles obscures du réseau.

Des films institutionnels pour Écrans VO

« Tous les projets sont originaux et montrent une implication forte de la part des étudiants de l’Atelier supérieur d’animation » félicite Yves Bouveret, directeur d’Écrans VO et du Festival Image par Image.

Pendant un mois, les étudiants en 2ème année du cycle supérieur d’animation de l’Atelier de Sèvres ont réalisé 5 films institutionnels pour Écrans VO, association des salles de cinéma du département Val d’Oise. Ces derniers seront diffusés dans toutes les salles du réseau.

Un projet passionnant pour les apprentis qui verront leur travail diffusé, mais aussi pour les porteurs de projets, impressionnés par leur niveau : « On a beaucoup apprécié la dimension professionnelle, la réflexion, la créativité et le savoir-faire des étudiants » témoigne Yves Bouveret.

5 films sur le thème de la nature

Les étudiants de l’Atelier supérieur d’animation ont eu pour mission de réaliser 1 film pour chaque projet, action et sujet important pour Écrans VO.

Le premier, réalisé par Marie-Julie Debiard, Brice Douzi, Benjamin Mellier, Enoa Millot, Margot Pierson, Léa Silve, est dédié au Festival d’animation Image par Image, organisé depuis 2000 sous l’égide du Conseil Départemental du Val d’Oise et soutenu par la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) - Ministère de la culture et le Conseil régional d’Île-de-France.

L’avis de Yves Bouveret : « Le film fête les 20 ans du festival et montre de façon très heureuse, métaphorique, humaniste et sensible, la manière dont un festival évolue dans le temps, dans le partage et la rencontre. Un film qui nous ressemble bien ainsi qu’à l’ADN du festival ».

Le second, réalisé par Florian Genthial, Robby Cottard, Louis Duthilleul, Charlotte Geysels, Lola Lefèvre, Céline Wang, Xiaoyan Zheng, est dédié au Festival Les murs ont des yeux, 1er événement du genre, consacré au cinéma d'animation organisé dans une prison française. Il permet à près de 100 détenus de la maison d’arrêt d’Osny, de voter et récompenser des réalisateurs professionnels du festival national du film d’animation.

L’avis de Yves Bouveret : « L’idée des étudiants est très belle. Exprimer par le personnage féminin isolé dans son studio, l’émotion de l’évasion par le rêve, sans jamais reprendre les codes et stéréotypes de la prison… Bravo ! »

Le troisième, réalisé par Hélène Laurent, Paul Lejeune, Noémie Dossou, Camille Lherminier, Noémie Tiara Boulot, Marc Muthuon, Lucas Renauld, est dédié au dispositif Éducation à l’image qui cherche à promouvoir le cinéma dans le cadre scolaire en plaçant les élèves en situation active de spectateurs. Le film promeut l’opération nationale « Collège au cinéma », grâce auquel des enseignants volontaires et leurs élèves étudient trois films après les avoir découverts dans une salle partenaire.

L’avis de Yves Bouveret : « Pas le plus facile à appréhender pour les étudiants avec l’enjeu de ne pas rester figés dans la représentation des films scolaires. Une vraie réussite car ils ont su uniformiser les codes et l’esthétique visuelle des films pour les intégrer à leur vision, qui raconte la part de rêve que les œuvres impriment en nous. »

Le quatrième, réalisé par Jessica Alemdjoro, Emma Brun, Camille Gaillard, Iris Kocik, Pierrette Luu Kim, Zoé Partouche-Pluchon, Charly Petit Partouche, est dédié au réseau des 25 cinémas partenaires de l’association.

L’avis de Yves Bouveret : « Un thème pas très enthousiasmant sur le papier, mais très réussi par les étudiants. Ils offrent une vision décalée de l’expérience spectateur et de la salle, inspirée par des grands classiques détournés et remis dans le contexte de plusieurs salles de cinémas différentes. Une vraie réussite ! Mention spéciale pour les voix qui amènent un vrai plus au film. »

Le dernier film, réalisé par Lucia Alessandri, Manon Biernacki, Violeta Cortes, Charlotte Coudreuse, Eugenie Margueritte, Juliette Reversat, Audrey Samson, est également dédié au dispositif Éducation à l’image, et plus particulièrement à l’opération « Maternelle au Cinéma », grâce à laquelle une programmation est proposée aux classes de petites sections et moyennes sections. Lors des séances pour les tout-petits, des prises de paroles sont organisées.

L’avis de Yves Bouveret : « Le film évoque la sensibilité de la première expérience d’un très jeune spectateur au cinéma et l’éveil et émerveillement que cela procure d’être plongé face à l’écran qui s’éclaire dans le noir de la salle et la magie des images qui apparaissent.  Le film est très doux et sensible. Il exprime le souvenir qu’on a tous de la découverte de la magie des séances de cinéma accompagnant d’ailleurs celui d’un ou plusieurs films fétiches qu’on a vu et revu sur tous supports lors de notre enfance. Bravo pour la mise en scène, le traitement des émotions très explicites et simples à percevoir même quand on est un spectateur adulte. Ce film qui va donner envie aux enfants d’emmener leurs parents et grands-parents au cinéma et vice-versa ! »

Une diffusion dans 25 cinémas

Les films réalisés par les étudiants de l’Atelier supérieur d’animation seront diffusés pendant un long moment dans les 25 cinémas partenaires d’Écrans VO.

Ils seront également diffusés, de « manière spécifique et particulière », au Figuier blanc d’Argenteuil, vendredi 7 février 2020 à l’occasion du 20e Festival de cinéma d’animation du Val d’Oise, Image par Image.

Pour en savoir plus sur l'association Écrans VO, cliquez ici