EN FR

A découvrir : les expositions des enseignants de l’Atelier de Sèvres

En plus d’être très impliqués dans la réussite des élèves, les enseignants de l’Atelier de Sèvres sont avant tout des professionnels du monde de l’art et de l’animation. Régulièrement ils exposent, en solo ou à plusieurs, dans de nombreux espaces culturels de Paris et d’ailleurs. Voici quelques-uns de ces événements, à noter dans les agendas !

« Frivolités » d’Émilie Sandoval

Réalisatrice et dessinatrice, Emilie Sandoval enseigne l’animation 2D et le clip animé à l’Atelier de Sèvres. Ce mois de juin, elle expose à l’Atelier Mouti une série de dessins et aquarelles drôles et poétiques.

« Frivolités présente une suite d’instants volés emprunts de légèreté et d’insouciance. Ici, la pureté des joies de la petite enfance vient perturber les conventions du monde des adultes. Des personnages candides en quête de plaisirs simples et immédiats. Quoi de mieux que le carnaval des animaux pour accompagner leur danse. »

A découvrir jusqu’au 30 juin à l’Atelier Mouti, 45 rue Damrémont 75018 Paris.

« Tranchée racine », exposition collective avec Michel Gouéry

Artiste plasticien de métier, Michel Gouéry est aussi enseignant en céramique à l’Atelier de Sèvres. Il est l’un des 50 artistes internationaux invités par Stéphane Blanquet pour son exposition « Tranchée racine », du nom de son manifeste artistique.

« Cet esprit rebelle et libertaire est le lien entre tous ces artistes, une racine démultipliée, qui interroge notre rapport à la sexualité, à la mort, à la nature, à l’animal, au végétal, à la politique, à l’image... Leurs créations sont autant de possibles, de devenirs qui tissent leur relation dans un imaginaire ouvert »Artistes viscéraux, généreux, hypnotiques, obsessionnels venant de tous les courants et contres courants. Un lien entre nous tous, comme des racines qui s’entremêlent entre nos mondes, des évidences visibles ou invisibles, ou reste le muscle, la force, l’impact au détour d’une Tranchée creusée et vivifiante. »

A découvrir jusqu’au 27 aout à la Halle Saint Pierre, 2 rue Ronsard, Paris 18.

 

« Something is happening » de Mathieu Pernot

Diplômé de l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles en 1996, Matthieu Pernot est enseignant à l’Atelier de Sèvres. Artiste photographe, inscrit dans une démarche documentaire, il expose actuellement ses travaux au Musée juif de Belgique. Mêlant photographies, vidéos et supports manuscrits, l’exposition « something is happening » place en son coeur un espace-temps aussi précis qu’emblématique : l’île de Lesbos au cours de l’année 2020.

Montré pour la première fois, le travail que Mathieu Pernot a mené à Lesbos en 2020 est ici ancré dans une œuvre au long cours. Depuis plus de dix ans, le photographe se confronte à la question migratoire et à la présence des demandeurs d’asile sur le continent européen.

A découvrir jusqu’au 19 septembre au Musée juif de Belgique à Bruxelles.

 

Admissions hors Parcoursup encore ouvertes

Prépas, bachelors & mastère

JE DEMANDE UN ENTRETIEN !