Atelier de sèvres

EN FR

JOURNÉE D'INFORMATION

14 MARS DE 11H A 17H30

JE M'INSCRIS !

Esther Michaud et Alexandre Zhu exposent à la Galerie du Crous de Paris

Anciens étudiants de l’Atelier de Sèvres, les deux artistes exposent « Instable » jusqu’au 15 février à la Galerie du Crous de Paris.

Esther Michaud & Alexandre Zhu présentent l’exposition « Instable »

À travers sculptures, dessins et installations, Esther Michaud et Alexandre Zhu traduisent l’évolution imminente de la nature et des constructions en évoquant des vestiges altérés où le futur se mêle au présent.

L’exposition « Instable », qui se tient jusqu’au 15 février à la Galerie du Crous de Paris, interroge les spectateurs sur la transformation incessante du paysage. « Les formes organiques d’Esther Michaud et les structures urbaines d’Alexandre Zhu semblent cristallisées dans un état transitoire, à la recherche d’un devenir. »

Esther Michaud

Après une année préparatoire à l’Atelier de Sèvres, Esther Michaud a rejoint l’Académie Gerrit Rietveld, école d’art néerlandaise, le temps d’un programme d’échange. La jeune artiste a ensuite étudié à l’École Nationale Supérieur des Arts Décoratifs, où elle en est sortie diplômée en 2018.

Depuis, Esther Michaud a présenté, lors d’expositions personnelles ou collectives, son travail au Musée d’Orsay à Paris, à la Sorbonne, ou encore à la Grande Halle de la Villette.

« Son travail nous entraîne dans un environnement où l’organique et les formes manufacturées se connectent et co-existent (…). Ses pièces nous questionnent sur l’influence de l’homme sur son environnement et les rapports sensibles entre artificiel et naturel. » écrit la Galerie du Crous de Paris.

Alexandre Zhu

Diplômé de l’EnsAD, Alexandre Zhu a également étudié à la School of Visual Art à New York. Artiste international, l’ancien étudiant de l’Atelier de Sèvres a vu son travail exposé en Italie, au Maroc, en Pologne, en Belgique et en France. Ses œuvres explorent des thèmes récurrents, tels que la mémoire, le temps ou l’identité.

« À travers un travail de dessins figuratifs, d’installations et de photographies, il s’approprie le paysage urbain, les résidus architecturaux, les ruines de nos constructions et destructions qui naissent tout aussi subitement qu’elles ne disparaissent. » détaille la Galerie du Crous de Paris.

Galerie du Crous de Paris
11 rue des Beaux-arts 75006 Paris. Du lundi au samedi de 11h à 19h