Claire Adelfang, photographe diplômée des Beaux Arts de Paris

Représentée par la galerie Thaddaeus Ropac, Claire Adelfang nous raconte son parcours et son travail artistique où résonne l’esprit des lieux.

Prépa Art à l'Atelier de Sèvres

Née en 1984, Claire Adelfang a très tôt exprimé son désir de suivre des études d'art, un choix qui "s'est imposé comme une évidence". Elle choisit l'Atelier de Sèvres pour préparer les concours des grandes écoles d'art. Une prépa qui lui a permis de développer sa créativité et "d’avoir des bases solides dans les différentes disciplines artistiques et d’apprendre à m’exprimer au sujet de mon travail grâce aux échanges avec les enseignants et les autres étudiants".

Claire a pu bénéficier du soutien de l'équipe pédagogique qui lui a "permis d’appréhender les concours avec plus de sécurité et de confiance, mon objectif étant d’intégrer les Beaux-Arts de Paris." 

Photographie aux Beaux Arts

Objectif réussi avec son entrée au sein de l’atelier de Patrick Tosani, où la diversité des disciplines enseignées, déjà pratiquée en prépa art, lui a permis de définir la photographie comme son mode d’expression, suivie ensuite par la vidéo.

C'est là que tout en perfectionnant sa pratique de la photographie argentique, Claire a pu rapidement "opté pour un Rolleiflex avec ce choix du format carré qui restera mon mode d’expression."  

Nature et architectures abandonnées

Sa pratique photographique s’oriente vers les architectures abandonnées ou en devenir, notamment les vestiges industriels ou militaires mais également vers des lieux emblématiques et souvent inaccessibles au public. "Je cherche à mettre l’accent sur le caractère irréel de ces environnements." explique Claire.

Ainsi, son travail se nourrit grâce à son intérêt pour "l’environnement naturel transformé par l’homme et les traces indirectes de sa présence, construisant un dialogue silencieux et contemplatif entre l’homme et son histoire".

Rencontre avec Thaddaeus Ropac

Encore étudiante, Claire remporte deux récompenses décisives : le prix agnès b. lui permettant d’exposer à la galerie du jour ainsi qu’à Paris Photo puis le prix Thaddaeus Ropac. "Une rencontre déterminante après mon diplôme qui m’a permis en 2012 d’intégrer sa galerie et d’avoir ma première exposition personnelle".

Depuis, Claire a exposé dans de nombreuses institutions dont le Palais de Tokyo en 2016. Son travail est aujourd'hui présent dans les collections de l’Institut Culturel Bernard Magrez à Bordeaux, le Mac Val et la Maison Européenne de la Photographie ainsi qu'au Musée des Beaux Arts d’Orléans où a eu lieu sa première rétrospective en 2016. 

Grâce à une collaboration avec le Château de Versailles depuis 2014, Claire Adelfang a pu accéder à des lieux privilégiés, notamment le Hameau de la Reine et La Petite Ecurie. Une collaboration qui se poursuit aujourd'hui avec de nouveaux projets.